Covance est désormais Labcorp Drug Development

Nous sommes une seule et même entreprise qui innove pour des millions de personnes. Ensemble, nous continuons à vous proposer des innovations médicales toujours plus avancées.

En savoir plus

Évaluation d'agents immunomodulateurs dans les cancers « froids » d'un point de vue immunologique à l'aide de modèles murins syngéniques de cancer du sein et ovarien

Date : 2018

Auteurs : Dylan Daniel, Sumithra Urs, Steven Jones, Joshua Mandella, Sarah Krueger, Alden Wong, David Draper, Scott Wise et Maryland Rosenfeld Franklin

Réunion annuelle de l'AACR

Affiche : évaluation d'agents immunomodulateurs dans les cancers « froids » d'un point de vue immunologique à l'aide de modèles murins syngéniques des cancers du sein et ovarien


Introduction et contexte

  • Les inhibiteurs des points de contrôle des cellules T ont démontré un bénéfice clinique significatif pour les types de cancer dits « chauds » sur le plan immunologique, comme les mélanomes, les cancers du rein, de la vessie et du poumon. Les tumeurs « chaudes » sont caractérisées par une infiltration significative de cellules T CD8+ et une charge importante de néoantigène.
  • Le cancer du sein est considéré comme un cancer de type « froid », souvent caractérisé par une infiltration minimale de cellules T CD8+ et une charge mutationnelle bien inférieure. Les chercheurs précliniques ont besoin de modèles fiables et représentatifs du cancer du sein pour tester des stratégies combinées en immuno-oncologie (I-O), qui pourraient permettre de convertir des tumeurs « froides » en tumeurs « chaudes ».
  • La radiothérapie (RT) est une modalité de traitement clinique très utilisée pour le cancer du sein. Elle est connue pour modifier le microenvironnement de la tumeur, provoquer des cytokines et chimiokines, et il a été démontré qu'elle pouvait être en synergie avec des immunothérapies. 
  • La lignée cellulaire 4T1 est le modèle de lignée cellulaire du cancer du sein syngénique le plus répandu et utilisé dans la recherche en I-O, en raison de ses caractéristiques utiles, qui comprennent un microenvironnement immunosupprimé avec des Tregs, des G-MDSC et un phénotype hautement métastatique.
  • Les souris qui présentent des tumeurs 4T1 développent parfois une réaction d'hypersensibilité fatale suite à un traitement répété par anticorps de rat anti-PD-1, PD-L1, GITR ou OX40.
  • Comme autres modèles pour l'étude des cancers du sein « froids » sur le plan immunologique, nous avons caractérisé les profils immunitaires des tumeurs de deux modèles de cancer du sein, EMT6 et E0771 ; et la réponse de EMT6 et E0771 aux radiations, aux agonistes costimulateurs et aux inhibiteurs des points de contrôle dans les études d'efficacité pharmacologique.
  • Le cancer des ovaires est un autre cancer à faible charge néoantigénique et « froid » sur le plan immunologique.  La réponse du modèle du cancer des ovaires intrapéritonéal ID8 aux inhibiteurs de point de contrôle a été caractérisée.

Entamons le dialogue

Nous contacter