Covance est désormais Labcorp Drug Development

Nous sommes une seule et même entreprise qui innove pour des millions de personnes. Ensemble, nous continuons à vous proposer des innovations médicales toujours plus avancées.

En savoir plus

Modèles précliniques du myélome multiple

Date : 2017

Auteurs : Erin Trachet et Maryland Rosenfeld Franklin

Conférence sur les malignités hématologiques AACR

Affiche : modèles précliniques du myélome multiple


 

Introduction et contexte

  • Le myélome multiple est une tumeur maligne clonale des lymphocytes B caractérisée par l'accumulation dans la moelle osseuse de plasmocytes différenciés en phase terminale et produisant des anticorps ; il est invasif et résistant aux médicaments. Les patients sont généralement asymptomatiques jusqu'à un stade très avancé de la maladie. Il existe quelques modèles pré-cliniques qui récapitulent la maladie chez l'homme. Dans cet ouvrage, nous avons évalué le modèle humain MM.1S ainsi que le modèle murin 5TGM1.
  • Le MM.1S provient d'une femme afro-américaine de 42 ans et a été identifié comme exprimant le CD25, le CD38, le CD52 et le CD59. Il exprime également le récepteur des glucocorticoïdes et est sensible à la dexaméthasone.
  • Le 5TGM1 est un modèle syngénique généré à partir de la souris C57BL/KaLwRij, prédisposée au développement de plusieurs toubles prolifératifs des cellules B monoclonales.

Résultats et conclusions

  •  MM.1S(pMMP-LucNeo) humain
  • Croissance agressive et fiable dans les souris SCID Beige et NSG. Chez les souris NSG plus immunodéficientes, la maladie progresse plus rapidement avec 30 jours pour un taux de survie de 50 %  vs. Environ 45 jours chez les souris SCID beige.
  • L'expression de CD138 est la marque des cellules plasma et des cellules de myélome multiple. Dans une étude NSG, nous avons déterminé par cytométrie en flux que plus de 85 % de la séparation CD45 dans la moelle était CD138+ au jour 21 de l'étude, ce qui indique une greffe importante des cellules tumorales dans la moelle.
  • L'optimisation de MM.1S chez les souis NSG en fait un modèle attrayant pour les nouvelles thérapies CAR-T, TCR, et les autres thérapies cellulaires.
  • 5TGM1-luc murin
  • Croissance agressive et fiable dans la souche syngénique C57/KaLwRij et les souches de souris immunodéficientes NIH III (bg/nd/xid). La progression de la maladie est similaire chez les deux souches de souris, avec localisation importante des cellules tumorales sur la colonne vertébrale et les os longs.
  • Ce modèle est adapté aux essais en immunothérapie et pour d'autres classes de médicaments.

Entamons le dialogue

Nous contacter